Les Maisons Culubret

MAISONS CULUBRET

En janvier 1938, M. Ange Culubret, propriétaire, achète 4 parcelles à M. Maury, négociant en vins (le notaire est Joseph Sans) en bordure de la rue Gabriel Fauré et de la rue Lulli. Chaque parcelle fait environ 310 m².
Les 4 permis de construire vont être déposer successivement.
L’entrepreneur choisi est Raymond Carles qui a aussi dessiné les plans et va construire ces 4 immeubles d’habitation Art Déco.

  • 5 rue Gabriel Fauré

​​La 1ère demande faite le 22 janvier 1938 concerne le n° 5 rue Gabriel Fauré.
La maison d’habitation doit être dans les alignements actuels de la voie publique.
Il est notifié que l’alignement du mur de face de l’immeuble à construire sera parallèle et à 9 m de distance du mur de clôture construit sur le côté opposé. En clair, la rue Gabriel Fauré doit faire 9m de large.
L’immeuble comprendra 2 étages sur cave et garage. La hauteur maximale du mur de face n’excèdera pas 9,90 m conformément aux plans. La saillie des balcons et du bow-window ne fera pas plus de 0,65 m.

  • 3 rue Gabriel Fauré

La 2ème demande faite le 4 mars 1938 concerne le n° 3 rue Gabriel Fauré.
Les mêmes directives que le n°5 Gabriel Fauré sont notés sur le permis de construire. Mais ici, l’entrepreneur choisit d’arrondir les formes.
Les modénatures sont soulignées et donnent une certaine légèreté à la façade.


  • 31 rue Lulli

La 3ème demande faite le 6 juillet 1938 concerne le n° 31 rue Lulli.
Cette maison est plus modeste. On a un bow-window surmonté d’un fronton et des modénatures simples.

  • 1 rue Gabriel Fauré et 33 rue Lulli

La 4ème demande faite le 23 septembre 1938 concerne l’angle de la rue Gabriel Fauré et de la rue Lulli.
Le RDC abritera un magasin.

Ici, nous avons un immeuble d’angle à pan coupé qui est plus haut que ses voisins (11,10 m de façade) et est la touche finale de cet ensemble architectural. Un bow-window également à pan coupé prend cette forme d’angle de rue et s’impose sur la façade. Un autre bow-window joue la symétrie. On retrouve toujours le toit terrasse typique de l’Art Déco. Les fenêtres sont surmontées d’un linteau, on joue sur des lignes droites horizontales comme les consoles en béton. On géométrise l’aspect visuel général de l’immeuble.

Les maisons Culubret avec leurs traitements d'angle reposent sur une vraie urbanité qui va se perdre dans les lotissements des années soixante. Nous avons là des variations amusantes sur un style art déco tardif.
Il est intéressant de noter cet ensemble Art Déco voulu par le même propriétaire a été confié au même entrepreneur Raymond Carles qui a aussi réalisé un ensemble de maisons rue de Paris également situé dans le quartier Gare.

Boutons de partage social

Association Perpignan La Gare / Comité d'Animation La Gare