L'hôtel Royal Roussillon

Cliquer sur la langue de votre choix pour écouter le guide

Icône Retour à la carte (lien)
Retour à la carte


Dans la continuité de notre découverte de l’architecture de notre quartier Gare, il est important de noter au numéro 34 de l’avenue de Gaulle, juste à l’angle de la rue Paul Massot, l’ancien Hôtel Royal Roussillon dessiné par Férid Muchir.
Avant sa construction, cet espace abritait « Le Grand Dépôt de Céramiques » qui fut détruit suite à un incendie. Actuellement, il n’y a plus d’hôtel, le seul petit vestige, tout de même de cette époque, le salon de coiffure pour homme en rez-de-chaussée rue Paul Massot s’appelle toujours «Royal Coiffure».

A savoir, l’architecte Férid Muchir est né en 1906 à Perpignan.
Son père était un diplomate perse qui a épousé à Istamboul Marie Joffre, une catalane originaire de Rivesaltes. Il fit ses études à l’Ecole Nationale des Arts décoratifs de Paris de 1925 à 1931.
De retour à Perpignan en 1933, sa carrière professionnelle commence aux côtés de son oncle Alfred Joffre, également architecte reconnu sur Perpignan.
En 1937, Férid Muchir s’établit à son compte. Il décéda en 1980 à Perpignan après une carrière bien remplie et laissa derrière lui de nombreux édifices.

Le style Muchir est perceptible avec cet alignement d’oculus verticaux et horizontaux, ces avancées de balcons couverts couplés avec des bow windows, ce mélange de murs courbes et d’angles saillants, soulignés par des contrastes de matériaux, le tout dans un esprit art-déco qui a marqué le début du siècle dernier.

Pour info, pendant la deuxième guerre mondiale, l’Hôtel Royal Roussillon fut réquisitionné et fut le siège de la police allemande jusqu’au 19 septembre 1944 (veille de la libération de Perpignan).
Les 2 maisons d’habitation situées à côté de l’ancien Hôtel Royal Roussillon, aux 4 et 6 rue Paul Massot sont également l’œuvre de Muchir, compromis entre la modernité et l’esprit roussillonnais.

Le saviez-vous ?

Nombre de propriétaires de terrains du quartier ont donné leur nom à une rue.
Ainsi en 1912 pour rendre hommage à la famille Massot, la rue qui reliait l’avenue de la Gare à la route de Thuir pris le nom de Paul Massot. Paul Massot, né le 15 août 1800 à Perpignan et mort le 30 mars 1881 à Paris, est un homme politique, médecin et malacologiste français (macologie : branche de la zoologie consacrée à l'étude des mollusques).
En 1872, il est nommé Président du Conseil Général des Pyrénées Orientales.
En 1876, il est élu député de l’arrondissement de Céret, puis en 1877 il devint Sénateur des Pyrénées Orientales jusqu’à sa mort, en remplacement de Pierre Lefranc décédé.

Boutons de partage social

Association Perpignan La Gare / Comité d'Animation La Gare