Immeuble Pelerin (Fin 19ème)

Montrer votre appréciation

CONFORMISME À TOUS LES ÉTAGES

L’avenue de la gare, rebaptisée (par conformisme politique) avenue du maréchal Pétain en 1941, deviendra en 1944, l’avenue du général de Gaulle.

L’immeuble situé au numéro 42 a été construit à la fin du dix-neuvième siècle conformément à l’esthétique de l’époque : soubassement avec une boutique composée comme un petit temple antique, trois travées de fenêtres en hauteur encadrées de moulures légèrement cintrées dans la partie haute, avec un balcon au premier étage et des balconnets au second. De beaux garde-corps en fonte ornementés, achetés sur catalogue, des pilastres en bossages aux angles et une corniche bien saillante qui couronne le tout.,

Monsieur Elie Pèlerin, son propriétaire, et son architecte Eugène Montès, demandent en 1947, l’autorisation de le surélever d’un étage.

Ils prévoient deux fenêtres rectangulaires en largeur dépourvues d’encadrements et de moulures (ça fait vieillot), zappent l’ancienne corniche avec son chêneau en terre cuite, et couronnent le tout avec un débord de toit pourvu d’une gouttière en zinc. Ce n’est pas bien charmant, mais comme on reste sur la même trame urbaine l’intervention passe inaperçue et l’immeuble s’intègre toujours bien dans le quartier.

Le conformisme n’est pas une tare, il témoigne de notre histoire. De notre histoire au long cours….

Pour info : Eugène Montès est l’architecte du Cinéma Castillet

Boutons de partage social

Association Perpignan La Gare / Comité d'Animation La Gare