Arrivée du chemin de fer

En 1846, une enquête publique est ordonnée sur la nécessité d’implantation du chemin de fer en Roussillon. Pour des raisons économiques, cette perspective suscita l’enthousiasme général. Mais ce projet est ajourné en 1847 en raison de la crise financière. En 1848, Narbonne est la station la plus proche de Perpignan. En 1851, cinquante trois députés dont Emmanuel Arago et Pierre Lefranc réclament la reprise du projet. En 1852, la construction du tronçon Narbonne-Perpignan est déclarée d’utilité publique et concédée à la Compagnie du Midi. En 1855, les travaux entre Salses et Perpignan débutaient. Il était prévu que la voie ferrée franchirait la Têt à 1400 m en amont des remparts de Perpignan, pour ne pas gêner la défense de la Ville et qu’une gare serait aménagée en rase campagne. Le choix se fit entre la Basse et la Têt à proximité de la porte Notre-Dame. Mais des voix s’élèvent contre ce choix, la peur de l’édification d’une nouvelle Ville au détriment de l’ancien Perpignan….. Réclamation et enquête n’arrêteront pas le projet qui est maintenu contre vents et marées. En 1857, les terrains sont répertoriés et acquis pour une superficie totale de 12ha87. Le 20 février 1858, le premier train à vapeur arrive à Perpignan. Mais il n’arrive pas dans notre quartier gare car le pont enjambant la Têt n’est pas terminé. Les premières locomotives à vapeur de la compagnie des Chemins de Fer du Midi arrivent à Perpignan dans une Gare provisoire, construite en bois du côté du Vernet. Le 10 juillet 1858, le premier train franchit le pont construit sur la Têt. Le 20 juillet, le Préfet annonce le choix définitif de l’implantation de la Gare. Des bâtiments en bois vont vite poussés à l’emplacement des locaux actuels. Notre Gare « historique » qui s’appelle la Gare du Midi est mise en service en 1862 Elle est construite par les frères PEREIRE qui sont les propriétaires de la Compagnie, loin des remparts de Perpignan suivant les règles imposées par le Génie militaire qui interdit toute construction dans cette zone et sur un terrain non inondable.