Le PNRQAD

Charte Façades et patrimoine

Dans le cadre du PNRQAD, la Ville de Perpignan en collaboration avec l’Atelier d’Urbanisme et les associations du quartier a édité une Charte Façades et Patrimoine Quartier de la Gare. Il s’agit d’un petit fascicule servant d’appui à la rénovation extérieure de votre immeuble ou maison. Y sont décrites les différents types d’architecture représentés dans le quartier : traditionnels, fin XIX° / début XX°, Art Déco, années 40/50, années 70 à nos jours. Le but est de vous donner des conseils pratiques pour une mise en valeur de qualité.De plus, les ferronneries particulièrement présentes dans notre quartier et les menuiseries bois qui font partie de la valeur patrimoniale des bâtiments sont mises en avant pour leur conservation. Un chapitre est consacré aux commerces du quartier et donne des conseils sur les principes d’une rénovation d’une devanture. Les démarches administratives à entreprendre ainsi que les subventions sont également mentionnées.

Vous pouvez télécharger ce document <<< en cliquant ici >>>

Un projet de requalification durable pour le quartier Gare  DECEMBRE 2010

Réunion publique du 2 décembre

Lors de la 2° réunion publique du 2 décembre, M. Le Maire Jean-Marc PUJOL a approfondi le projet prévu sur le quartier.  Ce projet est présenté au conseil municipal du 16 décembre.
En voici les grandes lignes :
Le quartier de la Gare, situé entre le centre historique et l’aménagement du pôle d’habitat et de services de la nouvelle Gare TGV à St Assiscle occupe une place stratégique au cœur du développement urbain engagé par la Ville. Il constitue un espace de transition essentiel entre 2 sites à forts enjeux dans la politique d’aménagement de la Ville.


Le Programme global du projet de requalification :

Il concerne :

  • l’amélioration de l’habitat, en particulier les travaux d’économie d’énergie
  • la requalification des îlots les plus dégradés
  • la diversité sociale notamment par la réalisation de logements en accession à la propriété et de logements à loyer modéré
  • l’aménagement des espaces publics
  • les équipements publics de proximité
  • le développement de l’activité commerçante du quartier

L’ambition de la Ville est de renforcer l’attractivité résidentielle et commerciale de ce quartier, idéalement situé entre le nouveau « Centre del Mon » et le centre-ville.

Des moyens mobilisés pour l’ensemble du projet qui prévoit de générer env. 65 millions d’€ de travaux :

  • ANAH 7 millions d’€
  • ANRU 6 millions d’€
  • Etat 0.75 millions d’€
  • Ville de Perpignan : 22 millions d’€
  • Une assistance technique pour accompagner les propriétaires pendant les 7 années de l’opération.

Les actions programmées en matière d’habitat et de commerce :

L’amélioration de l’habitat :
Des aides financières accordées aux propriétaires occupants et bailleurs sont notamment dédiées :

  • ravalement de façades
  • aux travaux d’économie d’énergie
  • à la remise sur le marché de logements vacants
  • à la réalisation de travaux de restauration dans des immeubles très dégradés qui pourront être imposés aux propriétaires.

L’intervention publique sur les îlots dégradés dont l’emprise sera dédiée au déplacement de l’école Jean Jacques Rousseau. La Ville de Perpignan procèdera à l’acquisition des immeubles sur l’emprise de la future école et prendra en charge le relogement des occupants.

La réalisation de logements locatifs à loyer modéré :
ces logements locatifs pourront être réalisés de différentes manières en veillant à l’équilibre de peuplement du quartier.
Outre la production d’une part de logements à loyer modéré ou de logements pour des accédants à la propriété dans les projets d’aménagement d’îlots dégradés, d’autres logements sont susceptibles d’être créés dans des opérations de promotion privée, compte tenu de l’obligation de 20% de logements sociaux imposés par le PLU.

Le réinvestissement commercial :

  • Les interventions pratiques suivantes sont prévues pour :
  • l’incitation à la création de nouvelles surfaces commerciales
  • la veille sur les mutations et la vacance commerciale
  • le contrôle des mutations afin de promouvoir un commerce de qualité
  • l’accompagnement de la réalisation commerciale par des actions permettant l’embellissement des vitrines commerciales sur des axes stratégiques comme l’av. de Gaulle.

Propriétaires bailleurs :
Un propriétaire bailleur pourra bénéficier de subventions de l’ANAH (Agence Nationale Amélioration Habitat).
pour les logements dégradés jusqu’à 35% du montant des travaux dans la limite de 80 000€ de travaux par logement.
Dans les autres cas, 25 à 35% du montant des travaux dans la limite de 40 000€ de travaux par logement.

Propriétaires occupants :
Un propriétaire occupant ou un accédant à la propriété dont les revenus n’excèdent pas un certain plafond pourra bénéficier de subventions de l’ANAH*.
pour les travaux lourds jusqu’à 50% du montant des travaux dans la limite de 50 000€ de travaux par logement
dans les autres cas, de 20à 35% du montant des travaux dans la limite de 20 000€ de travaux par logement.
La Ville de Perpignan complètera ces subventions :
pour les diagnostics thermiques et les travaux d’économie d’énergie.
pour aider les propriétaires occupants modestes au-delà des plafonds de revenus de l’ANAH et favoriser l’accession à la propriété dans le quartier.
pour lutter contre la vacance
pour l’embellissement des façades et des vitrines commerçantes.
Elle prévoit pour cela un investissement de plus de 4.5 millions d’€.
(*par exemple : pour un ménage de 4 personnes, jusqu’à 35 000€ de revenus nets imposables pour les aides de l’ANAH et jusqu’à 53 000€ pour les aides de la Ville).

Le démarrage de l’opération programmée de l’amélioration de l’habitat qui permettra l’accès à ces aides est prévu au 1er trimestre 2011.

Attention !!!! Le calcul exact des aides devra faire l’objet d’une estimation personnalisée par l’équipe d’animation de l’OPAH.

Les actions programmées en matière d’espaces et équipements publics

La création d’un nouveau groupe scolaire et le choix de l’emplacement au cœur du quartier.
Plusieurs sites ont été envisagés :
l’extension de l’école JJ Rousseau sur un terrain mitoyen et réhabilitation des bâtiments existants.
La reconversion du site actuel de la Chambre de Métiers
Le secteur compris entre les rues Marceau/Progrès/Lefranc, sur des terrains acquis dans le cadre d’expropriation du a la requalification des îlots les plus dégradés.
Après examen complet de chacune des options, le dernier site a été privilégié pour sa situation au cœur du quartier ainsi que pour des raisons de facilité d’accès et de coût.

L’aménagement de la Salle Bolte :
La salle Bolte sera réhabilitée pour créer une salle polyvalente de quartier qui sera mise au service des habitants du quartier.

L’aménagement des Berges de la Basse :
Cet aménagement prévoit la réalisation de circulations douces (piétons, cycles), assurant la liaison inter quartiers Est/Ouest conformément aux engagements pris par la Ville dans le cadre de la Convention Grenelle 2015.

Mais aussi…
la réfection des rues et des espaces publics, dont la Place de Belgique dans les îlots concernés par les futurs aménagements
l’aménagement du parvis de la Gare
un réaménagement complet de l’av. de Gaulle en lien avec la réalisation du réseau de transport en commun en site propre.