Le mot du président

Lettre aux adhérents n°94

Avril 2016

Préserver  notre  quartier,  son patrimoine,  être  informés  des choix  municipaux  nécessitent parfois une vigilance permanente. Nous en avons l’exemple avec la maison  Combe-Jacomet,  cette grosse  bâtisse  de  la  fin  du  XIX° siècle  située  au  début  de  la  rue Courteline.  Le  projet  de rénovation  de  l’école  Jean-Jacques Rousseau qui nous avait été  présenté  ne  mentionnait  pas sa démolition, or celle-ci est bien prévue  dans  le  permis  de construire.  C’est  donc  un  élément  du  patrimoine  du  quartier  qui  est  voué  à disparaître, à moins que… nous ramions à contre courant, en nous mobilisant  comme cela  a  déjà  été  fait  pour  la  Place  de  Belgique, regrettant qu’il n’y ait pas une concertation en amont sur tous les projets  communaux  et  que  les  habitants se  trouvent  une  nouvelle fois face à une décision technocratique et absurde.  
 
Bien à vous,
Vincent MEYRIGNAC